Olivier TERRAL

" Empreintes de Vie "

peinture relationnelle

 
 



l'évolution esthétique

Le travail d’Olivier commença par une courbe aléatoire ne se finissant jamais, représentation abstraite de la féminité, puis en recherchant une harmonie et un équilibre dans les couleurs, faisant appel à ma sensibilité. Ainsi naquirent " les Demoiselles ".
Cherchant toujours à parler à notre inconscient, il a évolué en intégrant un effet de profondeur par le biais de jeu de nuances de couleurs.

voir les demoiselles

 

Les Demoiselles
1998

Une des premières phases d’évolution est apparue, en utilisant la forme de puzzle comme nuance. Il apparut une forte similitude entre " les Demoiselles " et le puzzle, de part la courbe et le découpage des pièces.
Olivier commence à peindre le puzzle de manière abstraite et, très rapidement, a souhaité représenter quelque chose en utilisant une métaphore de l’image numérique ; chaque pièce du puzzle étant un pixel.
Cherchant son sujet, il s’est orienté vers le visage de personnes, représentations non abstraites simples et  universelles.
Il utilise des visages de personnes anonymes en référence au procédé de pixélisation des visages de témoins ne souhaitant pas être reconnues dans les médias.
De plus, le visage réprésenté par le puzzle n’apparaît aux yeux de l’observateur qu’en fonction de la distance qu’il y a entre lui et l’oeuvre. Ceci crée un nouveau flou net.
voir les puzzles numériques

 

Les Puzzles Numériques
2000

Puis, dans une démarche rétrospective, Olivier a alors réalisé des photos numériques représentant un puzzle dont ses pièces sont constituées d’oeuvres existantes.
C’est un mélange issu des différentes évolutions reprenant l’outil informatique, la forme du puzzle et ses oeuvres existantes.
Ce travail permet de monter une nouvelle sorte de découpage collage que seul l’outil informatique permet de faire.
Ainsi apparaît un nouvel espace de création
voir les Photos Numériques

 

Les Photos numériques
2003

Autre orientation prise par Olivier est de multiplier les supports pour la représentation de l’image numérique :un mélange entre nouvelle technologie et matériaux anciens avec l’utilisation de carreaux de mosaïque
.voir les mosique Photos

 

/index.php?page=224

Mosaïque Photo
2003

Avec toujours la volonté de mélanger ses différentes réalisations, en utilisant les nouvelles possibilités de l’informatique, Olivier mélange trois principes déjà utilisés : les demoiselles, la photo numérique, et le carreau de mosaïque.
Il réalise donc des carreaux de mosaïque dont chaque pièce est unique et indépendante.
Le but de cette création est de donner la possibilité aux gens d’une part de créer leur propre composition en disposant leurs carreaux mosaïques photos selon leur propre intuition, d’autre part de posséder une oeuvre originale.

 

Carreau mosaïque photo
2004

Olivier fait un retour vers un support traditionnel qu’est la peinture.
Travaillant toujours sur la métaphore de l’image numérique et observant l’utilisation de plus en plus grande de la 3D, il fait évoluer le pixel en cube faisant intervenir un effet de profondeur dans le tableau en lui-même, se rajoutant à l’effet crée par la distance entre le spectateur et le tableau.

voir les Pixel-cubes

 

Pixel-Cube
2004


Toujours avec la volonté de créer en utilisant la technique du découpage-collage  grâce à l'outil informatique, Olivier retravaille l’oeuvre des demoiselles.
voir des demoiselles numeriques

 

Demoiselle Numérique
2005

Olivier réalise le premier portrait constitué d’empreintes digitales, illustrant les nouvelles problématiques de l’identité et de la biométrie
Mais c’est aussi un retour vers  l’outil le plus simple, les doigts : une manière  pour l’artiste de laisser son empreinte sur l’oeuvre.
voire Identité Digital

 

Identité digital
2006

Dernière série de tableaux que l’artiste a réalisé avec ses empreintes digitales.
Inspiré d'un classique de l’histoire de l’art, les " vanités ", ces tableaux symbolisent pour l'artiste le questionnement intérieur.

De là lui est venue l'idée et le désir de faire peindre les autres.
voir des derniére empreintes

 

 

Derniéres empreinte
2008

Empreintes de vie

Olivier prend un tournant dans son travail d’artiste en démarrant le projet " Empreintes de vie ". Il devient  alors artiste conceptuel en faisant réaliser leur autoportrait à des patients hospitalisés.
Pour la première fois, Olivier intègre la voix dans ses oeuvres afin d’offrir l’écho à la trace laissée.
voir

 

Patients
2010

Olivier réalise une oeuvre miroir avec le personnel soignant avec l’envie de donner de la profondeur au projet " Empreintes de vie " à travers l’expérience du corps médical et des employés.
 voir

 

Soignants 
2010

 

 

Espace Relationnel
2012

Olivier travaille sur une oeuvre collective pour offrir une oeuvre relationnelle où tous les publics participent à une oeuvre d’art commune sans être catégorisés. Les participants deviennent des artistes qui font naître de leur démarche individuelle une oeuvre collective.
voir

 

Soignés-Soignants
2014

Toujours la démarche d’oeuvres relationnelles, Olivier fait réaliser une oeuvre collective en parallèle du projet " Empreintes de vie ". Cette oeuvre possède un journal de bord réunissant tous les participants autour d’une oeuvre commune. Le but est de créer une communauté autour de l’oeuvre
voir

 

Oeuvrons ensemble
2013

Revenir en Haut

/ plan du site /